En général quand on est stomatophobe, on est adepte du mensonge ou de cacher la vérité sous d'autres masques, les raisons sont diverses et variées, mais souvent elles ont deux raisons principales.

1. La peur d'aller chez le dentiste tout simplement. Cette raison est surtout valable lorsqu'on vit chez ses parents, quand on est jeune, on ne dit pas qu'on a mal aux dents car sinon les parents prendront rendez-vous chez le dentiste (ce que nous voulons éviter à tout prix).
2. La honte d'avoir mal aux dents. Dans notre société malheureusement, avoir mal aux dents ou avoir une dentition malfichue est considéré comme honteux, sale et dégoutant... On n'aime pas dire qu'on a mal aux dents, ou qu'on est stomatophobe, car la société nous le fait payer !

Pourquoi ment-on ?

Vaste question, très vaste d'ailleurs. Comme je l'ai dit, la peur d'aller chez le dentiste et la honte font que nous sommes obligés de mentir. Le truc le plus utilisé c'est le mal de tête, ça justifie la prise fréquente de médicaments anti douleur, on ne peut pas prouver que vous avez mal à la tête ou non. Quand on est jeune et qu'on habite chez ses parents c'est quasiment obligatoire de dire qu'on a mal à la tête, parce que ce sont eux qui achètent les médicaments anti douleur, et ils se rendront vite compte que vous en faites une grande consommation, ils croiront même peut être que vous vous droguez à coup de Brufen et de Dafalgan...
Il est donc indispensable de ne pas dire qu'on a mal aux dents.

Et pourquoi la honte alors ?

Dans notre société avoir une mauvaise dentition est considéré comme sale, non hygiénique, laid, repoussant, etc etc ce qui est idiot ! Car une personne qui va chez le dentiste tous les mois peut très bien avoir la même bouche qu'un stomatophobe qui n'y va jamais !
De plus si vous avez un ongle incarné par exemple, personne ne trouvera ça honteux, personne ne vous dire : t'avais qu'à te couper les ongles plus souvent... Et pourtant !
En quoi avoir une mauvaise dentition est il honteux ? Logique aussi quand on voit dans toutes les pubs les belles dents blanches (retouchées) et les gens considérés comme "sains". Car oui notre société considère comme non sain les problèmes dentaires... Oui mais en quoi une rage de dent serait elle plus dégueulasse qu'un bras cassé ?

Et pourquoi avoir peur de dire qu'on ne va jamais chez le dentiste et ne jamais montrer ses dents ?

Parce que souvent les gens associent ça à un manque d'hygiène... Oh berk t'as vu ses dents ! Mais je peux vous dire que l'hygiène dentaire n'a pas forcément avoir avec ça, bien sûr le fait de ne pas se brosser les dents joue sur le fait que les dents s'abiment, mais quelqu'un qui se brosse les dents deux fois par jour depuis sa naissance peut très bien avoir une bouche affreuse !
Tout ça c'est souvent génétique, si les parents ont une dentition de merde, les enfants auront ce problème... Mes deux parents ont une dentition de merde, ma mère s'est faite arracher toutes les dents à ses 18 ans et porte un dentier, mon père il ne lui reste plus que deux résidus de dents, malgré ses fréquentes visites chez le dentiste.
En plus en général un stomatophobe est plus hygiénique qu'une personne non stomatophobe car elle va éviter les aliments qui lui font mal aux dents (donc qui les détruisent), se brossera les dents souvent par peur que ça empire encore plus (à moins que le brossage soit douloureux ou que la personne baisse les bras) et sera toujours à l'écoute de ses dents, connaissant les moindres recoins de ses dents, les moindres trous, bosses, carries, dents cassées ! (Ben oui on surveille parce qu'on essaye de prévoir quand et si on aura mal !).

Donc nous mentons, on simule des maux de tête, on en arrive même à faire croire qu'on a un sale caractère ou qu'on ne parle pas beaucoup, c'est comme ça. Mais si c'est comme ça c'est parce que la société nous oblige à être comme ça. D'un côté on nous culpabilise et on on nous moralise, de l'autre on ne nous aide JAMAIS dans notre parcours de stomatophobe (trouver un dentiste spécialisé dans cette phobie, anesthésie générale proposée aux plus grands phobiques, donner de l'espoir quand on voit une bouche ravagée, etc etc).